Accueil > Politique > Les élections communales de 1894 – tract pré-électoral à propos de la nouvelle église

Les élections communales de 1894 – tract pré-électoral à propos de la nouvelle église

Les fidèles lieutenants à la solde de nos adversaires et recrutés parmi les personnages les plus obscurs et les plus abjects, propagent avec un acharnement digne d’une meilleure cause, les bruits les plus malveillants à propos d’une décision prise dernièrement par le Conseil communal. Ils crient sur tous les toits que les libéraux s’opposent à la construction d’une nouvelle église, refusant ainsi de la besogne à un grand nombre d’ouvriers. Que répondre à une affirmation aussi mensongère! C’est que la haine qui dévore ces bons apôtres n’arrive pas à la hauteur de nos dédains. Nous aurions pu nous borner à écarter dédaigneusement du pied ces ineptes calomnies en leur vouant le mépris qu’elles méritent. Mais si nous tenons à protester énergiquement contre ces insinuations haineuses, c’est que notre dignité ne peut s’accommoder d’une si sale besogne. Voici d’ailleurs ce qui s’est passé.

A l’ordre du jour de la dernière séance du conseil figuraient l’examen et l’approbation des plans pour la construction de la nouvelle église. Les deux conseillers catholiques ont émis un vote favorable. Quant à nous, libéraux, qui étions quatre présents, nous ne nous sommes prononcés ni pour, ni contre; nous nous sommes simplement abstenus. Nous n’avons donc pas émis un vote négatif, comme on voudrait le faire croire. Nous avions d’ailleurs une excellente raison pour nous abstenir. C’est dans l’intérêt même des contribuables que nous nous sommes abstenus. Nous voulions avoir la certitude absolue que les intérêts de la commune ne seraient pas lésés, que cette dernière n’aurait pas à intervenir plus tard dans les frais de construction qui doivent entraîner une dépense totale de 40 à 50 mille francs. Les cléricaux disent qu’ils ont l’argent nécessaire. S’ils sont sincères, rien de plus facile que de nous en donner la preuve et alors nous donnerons notre approbation sans hésiter. Cette preuve, nous l’avons demandée et on nous la refuse. Nous n’avons donc pas nos apaisements, notre responsabilité est en jeu et nous voulons la sauvegarder. Que diraient les électeurs si, plus tard, on faisait appel à leurs deniers, parce que l’église ne pourrait se construire faute de fonds ? Nous avons voulu éviter pareille perspective et nous mettre en règle vis-à-vis de nos mandats.

Notre attitude n’est donc rien moins que correcte et notre conscience est tranquille. Electeurs, vous ferez bonne justice de ces procédés canailles de vos adversaires. C’est d’ailleurs une de ces manoeuvres électorales que leur hypocrisie sait toujours enfanter à la dernière heure.

Vous allez dans quelques heures vous prononcer sur le choix des candidats au conseil provincial. Les catholiques ne négligent aucun moyen honteux pour assurer le succès des leurs. Leurs efforts tendent principalement à abattre l’un de nos candidats les plus sympathiques, M. Hulin, qui, depuis 17 ans, fait partie du Conseil provincial et qui a l’honneur de présider cette assemblée. Electeurs, vous ne voudrez pas que M. Hulin tombe victime de la même odieuse machination qui a été ourdie contre M. Olin. Déplorons en passant la perte de cet homme de valeur, dont le nom est synonyme de droiture et de loyauté. Nous lui adressons l’expression de nos plus vives sympathies et espérons le voir bientôt reprendre son poste de combat. S’il est un homme qui a bien mérité des habitants d’Ittre, c’est M. Olin. Il n’en a pas obtenu tout ce qu’il était en droit d’en attendre; il est même triste de constater que ceux-là qui lui sont le plus hostiles, sont précisément ceux qui lui doivent le plus de reconnaissance. Nous ne pouvons que les plaindre et faire des voeux pour qu’ils reviennent au sentiment du devoir.

Casterman et Latour, échevins

(ndlr: Pré-électoral élections du 17 novembre 1894; libéraux)

Pour le contexte, lire ceci:

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :